QUEL AVENIR POUR LE TRAIN DES PRIMEURS Perpignan-St Charles/Rungis?

Seul rescapé du transport ferroviaire de fruits et légumes en France, le train des primeurs est un enjeu économique et écologique pour le département des Pyrénées-Orientales.

L’année dernière nous avons vu disparaître l’un des deux trains en partance de St Charles pour Rungis. Son existence était remis en question d’une part par les chargeurs assurant son remplissage quotidiennement et d’autre part par la SNCF. Les causes invoquées: des trains pas assez chargés et des problèmes de retard à la livraison.

Les véritables raisons de ces dysfonctionnement sont et surtout:

Le désengagement de l’État avec l’arrêt des portiques écotaxe qui devaient servir à financer le développement du fret ferroviaire. L’État n’a fait aucune proposition de compensation à ce jour.
La politique européenne de destruction des services publiques, notamment dans la privatisation de la SNCF et l’éclatement des infrastructures mises en concurrence.
La part des investissements SNCF quasi nulle dans le fret ferroviaire. Ce désintérêt sert d’autres ambitions. Le groupe SNCF développe ses filiales routières, se faisant par la même sa propre concurrence.
La disparition programmée du dernier train déclencherait la suppression de plus d’une centaine d’emploi sur les deux chargeurs mais aussi, des dizaines d’emplois indirects dans les entreprises sous-traitantes et à la SNCF.

Cette situation n’est pas une fatalité, tous ensemble, salariés des chargeurs (Rey et Roca), cheminots, citoyens, exigeons le maintien du train des primeurs !

La CGT revendique:

Le maintien du train des primeurs actuel afin de pérenniser l’emploi sur place et rendre les trains des primeurs d’ « Utilité publique »,
La remise en place du 2nd train des primeurs afin de redévelopper l’activité,
Le respect des engagements pris par l’État lors du grenelle de l’environnement et de la COP21 à investir et à développer des réelles infrastructures ferroviaires,
La diminution des prix de péages et de sillon payés par les clients (Rey et Roca) à l’EPIC Réseau de la SNCF pour que le train soit plus attractif et plus compétitif que le transport routier,
Le développement de la plate-forme multimodale de Perpignan-St Charles qui a coûté près de 40 millions d’euros aux contribuables et est à ce jour toujours inexploitée.
Par cette pétition, nous voulons vous alerter et obtenir le soutien le plus large possible. Nous pourrons grâce à vous, contraindre la direction de la SNCF et les représentants de l’État à s’engager définitivement sur le maintien et le développement de ce train des primeurs.
Cette pétition sera remise à:

Responsable plate-forme FRET SNCF66
Nicolas Brousson
Directeur DFCE
Stéphane Derlincourt
Directeur FRET SNCF
Jean-Marc Longequeue
PDG SNCF
Guillaume PEPY
Secrétaire d’Etat aux transports
Elisabeth Borne
Ministre de la transition Ecologique et Solidaire
Nicolas Hulot
Signez la pétition :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *