L’OPH de Bobigny ne sera pas privatisé ! Victoire de la mobilisation syndicale et citoyenne!

 

C’est au cœur de cet été que la direction de l’OPH de Bobigny a décidé d’engager la  privatisation de l’organisme : sans débat démocratique avec la population, ni information auprès des personnels. Dans le même mouvement elle organise des élections professionnelles dans des délais très courts pendant la trêve estivale, non sans volonté d’affaiblir  la CGT largement majoritaire dans l’entreprise.

Sur un sujet aussi lourd d’enjeux pour les salariés, les locataires et le devenir du bien public, la CGT a dès le départ dénoncé ces méthodes qui relevaient  d’une volonté manifeste de passage en force ! Nous n’avons eu de cesse de demander une information transparente et sincère vis-à-vis des salariés des éléments de ce projet. Des demandes qui n’ont jamais reçu d’écho favorable auprès d’une direction qui a au contraire déployé énormément d’énergie pour dans un premier temps dénoncer la légitimité de la CGT, ce qui lui a valu d’être déboutée au Tribunal d’Instance le 13 octobre 2017, puis d’entraver nos interventions en se livrant à une véritable chasse aux sorcières des militants CGT (pressions multiples, soudaine mutation de postes …).

Soucieux de la préservation dans le giron public du bien commun des Balbyniens, et résolument attachés à la défense des statuts et conquis sociaux des salariés, les représentants du personnel et militants CGT de l’OPH n’en n’ont  pour autant jamais rabattu sur leurs exigences.  Expertise CHSCT, expertise Economique et Sociale, interpellation des autorités de l’Etat (avec l’obtention de  rendez-vous avec le secrétaire général de la préfecture de la Seine Saint Denis  le 28 juillet et la préfète à l’égalité des chances le 30 novembre avec à chaque la présence du responsable de la DRIHL 93), engagement dans un collectif local de défense de l’OPH, la CGT a utilisé tous les outils démocratiques pour mettre en lumière l’inanité et la dangerosité économique et sociale de cette privatisation, et impulser une large mobilisation. Une mobilisation dont la force n’a cessé de grandir au sein de Bobigny avec comme point d’orgue la participation de plus de 2200 balbyniens à un référendum demandant l’arrêt  de cette privatisation.

Le Comité Régional de l’Habitat et de l’Hébergement, et le Conseil Supérieur des HLM, sollicités par le ministère pour émettre un avis sur le projet de la ville de Bobigny, ont confirmé les analyses de la CGT en rendant des avis négatifs.

De guerre lasse le Maire de Bobigny a dû lors de son Conseil Municipal du 20 décembre, abandonner cette privatisation. L’OPH de Bobigny sera rattaché le 1er janvier 2018 à l’Etablissement Public Territorial Est Ensemble, conformément aux obligations de la Loi Notre.

L’OPH de Bobigny restera donc sous giron public !

La CGT souhaite féliciter tous les acteurs locaux qui ont contribué à cette victoire sociale. Nous demeurerons extrêmement vigilants sur la situation des personnels de l’OPH. Le climat délétère imposé par la direction de l’OPH, la chasse aux militants CGT, le management par la brutalité, les intimidations sur des salariés, la valse des cadres doivent cesser ! L’OPH doit de nouveau se recentrer sur sa mission et en donner les moyens aux salariés: assurer un service de qualité aux locataires-usagers.

Cette victoire est aussi un point d’appui pour exiger du Maire de Saint Ouen qu’il applique la décision de justice cassant la privatisation de son OPH !

Plus largement les structures CGT de la Seine-Saint-Denis demeurent mobilisées sur la question du logement social, outil d’accès au logement et  d’insertion sociale majeur sur notre territoire, face aux mesures négatives du Président Macron.

Bobigny le 22 décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *